• Arvantura - Chapitre I

    Chapitre I :

    L’aube d’une grande aventure - Partie II

     

    Les rayons solaires mariés à la chaleur estivale dévoilaient les couleurs les plus pures de la vie paisible qui s’émerveillait au port de Tanzia. C’était une magnifique journée pour toutes les créatures du monde. Le marché matinal prit fin et il était temps pour les citoyens de rentrer chez eux à préparer le repas du midi, alors que d’autres buvaient un café aux différents bars du port :

     

    -Etoile : J’espère sincèrement que tu te fous de moi ?

    -Xzelkur : Je n’en ai pas l’impression.

    -Etoile : Mais… Tu as été à Moga pour quoi, à ton avis ?

    -Xzelkur : Je n’ai pas été à Moga, ce Brachydios est un monstre découvert tout récemment, je ne pouvais pas passer à côté.

    -Etoile : Par contre, ça ne te dérange pas de passer à côté de la destruction de Tanzia… Bon sang mais l’armada du Roi des Océans fonce droit sur nous, ton exécution est censée se dérouler demain !

    -Xzelkur : J’ai réussi à m’évader, tu crois vraiment qu’ils vont réussir à pendre un mec qu’ils n’ont pas ?

    -Etoile : Ecoute ! C’est le bordel au Palais. Son altesse Ereth a triplé les recherches sur ta tête et l’idée d’officialiser au peuple ton évasion va briser tout le calme qui règne actuellement en ville !

    -Xzelkur : *prenant trois grosses gorgées de sa pinte de bière* Mmh ! Je comprends tout à fait ton inquiétude, cher rival ! Mais vois donc le bon côté des choses, ayant été un pirate je peux t’affirmer qu’il n’y aura aucun canon qui mettra feu sur Tanzia, car un pirate demande toujours l’objet de sa requête avant d’allumer la moindre flamme !

    -Etoile : Bon… Tout ce que je veux savoir, c’est si l’on doit évacuer le port tout de suite avant que…

     

    Mais le commandant fut coupé par un puissant son du gong du Palais Royal, signe qu’un important message est déjà sur le point d’être transmit au port entier. Très rapidement, des hordes de chevaliers impériaux descendirent dans les différentes rues de Tanzia avec chacun un parchemin à la main. Etoile y vit déjà le signe d’un message impérial majeur et craignit le pire. Sur la place du marché où buvaient les deux hommes, trois chevaliers s’arrêtèrent au centre pour la lecture du message. Le silence s’imposa soudainement autour des soldats et les regards furent braqués sur eux :

     

    -Chevalier Impérial : Citoyens de Tanzia ! Un pigeon voyageur est arrivé ce matin même avec des nouvelles heureuses ! En effet, nous venons d’apprendre l’arrivée imminente du Roi des Chasseurs Aranok après une expédition de 6 années au Nouveau Monde. Afin de célébrer cela, nous organiserons des festivités demain en début d’après-midi à l’arrivée de son armada et un grand banquet se tiendra la soirée après le discours d’Aranok sur les trésors du Nouveau Monde ! Merci pour votre écoute, citoyens ! Recevez les sentiments sincères de Notre Majesté !

     

    Les chevaliers quittèrent à grand galop la place du marché afin de transmettre le message aux prochaines rues. Autant dire que ce fut le blanc total pour Etoile et Xzelkur…

     

    -Etoile : Je ne comprends plus rien…

    -Xzelkur : Demain en début d’après-midi ? Ce n’est pas à ce moment-là que je suis censé me faire exécuter ?

    -Etoile : Si… Bon sang mais qu’est-ce qu’il se passe au Palais ? Ils ne vont tout de même exécuter un chasseur, venant seulement de découvrir un monstre unique, pour souhaiter la bienvenue à Aranok ?

    -Xzelkur : En effet, curieux comité d’accueil…

    -Etoile : Oh… J’appréhende déjà d’aller au palais… ça doit être le bazar là-bas…

    -Xzelkur : Arrête de te poser mille et une questions inutiles, ça te fait stresser pour rien. Boit une autre pinte, tu te sentiras bien mieux !

    -Etoile : Moi ? Stresser ? Dit-il, le mec qui est censé se faire pendre demain…

    -Xzelkur : Mais ils ne pendront pas un gars qu’ils n’ont pas, voyons ! Et en plus si Aranok arrive demain, alors tu peux être sûr que les citoyens ont déjà oublié l’exécution prévue pour demain. L’idée même que l’expédition du Roi des Chasseurs arrive au port les rend fou de joie, ils s’imaginent déjà les trésors qu’Aranok peut ramener.

    -Etoile : Non mais tu ne comprends pas que je m’en contrefiche d’Aranok et de ton exécution…

    -Xzelkur : Merci, c’est sympa.

    -Etoile : Ce que je veux savoir, c’est si l’on doit évacuer le port à cause de l’armada du Roi des Océans qui charge actuellement sur Tanzia !

    -Xzelkur : Non mais ce que tu ne comprends pas, c’est que ce que vous avez à faire, au Palais, c’est justement de ne rien faire ! Je connais les pirates, et comme je te l’ai dit, ils me veulent, uniquement moi, et rien d’autre.

    -Etoile : Tu vas les rejoindre ?

    -Xzelkur : Tu sais, après avoir vaincu le Ceadeus, je pensais avoir tout découvert du monde, et je pensais que le reste de ma vie allait être d’un atroce ennuie. Mais il y avait une chose que j’avais négligée juste avant que je me rende à toi…

    -Etoile : Tu ne t’es pas rendu, je t’ai arrêté !

    -Xzelkur : Voyons, cher meilleur rival, tu ne peux pas m’arrêter. Cela fait 15 ans que tu me cours après, et il a fallu que je m’assoie sur une chaise pour t’attendre afin que tu me rattrapes.

    -Etoile : Bon… Soit, continue !

    -Xzelkur : Je disais donc, après avoir vaincu le Ceadeus, je me suis rendu pensant que j’en avais fini avec ma quête de l’exploration du monde. Et il était hors de question que je finisse mes jours ennuyé. Or, des ruines sous-marines où vivait le Ceadeus, j’ai trouvé et récupéré une mystérieuse épée de chasse ainsi qu’un poème rédigé en une langue inconnue. Après une courte enquête au sein de Moga, j’ai appris que l’ancien peuple du village avait déjà fait face au Ceadeus jadis. J’étais intrigué mais pas assuré que d’autres mystères reposaient encore dans le monde. Puis, dernièrement, je me suis évadé de prison car je voulais néanmoins trouver mes réponses sur la traduction de ce poème. Plus tard, je t’ai retrouvé déprimé au bar et je me suis ramené vers toi uniquement pour te blaser encore plus.

    -Etoile : Merci, c’est sympa.

    -Xzelkur : Pas de quoi ! Suite à cela, tu m’as forcé à retrouver le Roi des Pirates pour éviter tout désastre à Tanzia. Chose que j’ai faite ! Mais la destination première du navire que j’ai trouvé était les Terres de Feu où une mystérieuse créature quasiment inconnue commençait à semer le trouble au sein des communautés voisines, il s’agissait d’un brachydios ! Nous avions ensuite chassé le monstre, et vue les étonnantes particularités de celui-ci, je me suis rendu compte que le monde avait encore son lot de mystère à percer ! Voilà en gros. Donc tu comprends que rejoindre les pirates serait pour moi une aubaine. Surtout qu’ils connaissent des terres lointaines au-delà des frontières du Monde Connu.

    -Etoile : Crétin, Moga n’est pas loin des Terres de Feu, tu aurais pu y penser…

    -Xzelkur : La preuve que non.

    -Etoile : Bon… Et sais-tu quand à peu près ils peuvent arriver à Tanzia ?

    -Xzelkur : Peut-être dès ce soir, sinon, tu peux être assuré de les voir demain.

    -Etoile : Mon dieu, cette journée promet… 

     

    En mer, ce soir non loin de Tanzia, quatre galions  virent enfin le phare du port.

     

    Sans se douter que loin derrière eux, un immense mur de voiles noires chargeait…

     

     

    A demain.


  • Commentaires

    1
    Loup d'Argent
    Jeudi 21 Mai 2015 à 13:34

    Par le slip de Merlin, hâte de lire la suite ! Je trouve ce chapitre trop court !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :